Points de vue

ESG : évaluation des sociétés financières internationales

L’analyse des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) revêt une importance particulière en ce qui concerne l’investissement dans les banques, dont la valorisation boursière dépend très largement de la confiance des déposants et des emprunteurs.

La compréhension de la dynamique et des risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) est un aspect important dans la conduite d'un processus d'investissement efficace. Les valeurs financières internationales offrent un exemple assez concret de la valeur ajoutée apportée par une analyse ESG.

Aux yeux de nombreux investisseurs, la réputation du secteur bancaire a été endommagée ces dernières années par des cas fréquents de manquements aux principes de gouvernance et d’abus de confiance. Pour autant, chez PIMCO, nous pensons que ces manquements passés ne doivent pas biaiser l'évaluation ESG des établissements bancaires, en particulier ceux qui se sont bien comportés pendant la crise financière ou qui ont totalement remanié leurs équipes dirigeantes et leurs processus de gouvernance. Selon nous, le durcissement considérable du cadre réglementaire et l’importance nouvelle de la gestion des risques sont des éléments positifs, au sens où ils renforcent la position en capital et en liquidité de la plupart des banques, tout en contribuant à réduire la volatilité de leurs bénéfices. Bien que ces changements soient souvent imposés par les régulateurs, les chefs de file du secteur bancaire ont totalement intégré ces nouvelles règles et investi massivement pour redéfinir leur culture et la conduite de leurs employés.

L’analyse des facteurs ESG des sociétés financières par PIMCO

Lorsque nous envisageons d’investir au cas par cas dans des banques, nous cherchons à identifier celles qui ont réalisé d’importants progrès au niveau de leur culture et de leurs modes de conduite, en plus des avancées plus concrètes opérées sur le plan de la gestion des risques et de la sécurité des produits financiers. Notre évaluation du leadership et de la gouvernance joue un rôle fondamental, et complète une analyse rigoureuse de l’intégration des facteurs ESG par chaque banque dans ses politiques de souscription, et de son historique en matière de litiges et de conformité réglementaire. PIMCO applique des tests de résistance en plus de ceux imposés par les autorités de tutelle afin d’obtenir une vision de la gestion des risques interne effectuée par les banques. De plus, nous évaluons la manière dont l'équipe dirigeante va équilibrer la nécessité de rémunérer ses actionnaires avec celle de maintenir un coussin de capital pour se prémunir de crises éventuelles.

Chaque banque est évaluée par rapport à ses concurrentes internationales au regard de 11 critères ESG clés, détaillés ci-dessous. Pour chaque critère, notre évaluation tient compte à la fois de la situation actuelle et de sa tendance pour l’avenir. Ces deux aspects sont regroupés dans un score ESG global qui, dans le cas des sociétés financières, attribue un poids plus élevé aux facteurs sociaux et de gouvernance, car ceux-ci représentent historiquement les deux plus gros risques auxquels est exposé le secteur bancaire. En comparaison, pour les sociétés du secteur énergétique, notre score ESG accorde un poids plus important aux critères environnementaux.

Comparaison des scores ESG des banques internationales

PIMCO évalue les grandes banques internationales au regard des critères ESG. La Figure 1 présente un résumé qui fournit aux gérants de portefeuille une vision précise des principales forces et faiblesses des grands systèmes bancaires en matière d’ESG (sachant que le score individuel de chaque banque peut s'écarter de ce schéma). Prenons par exemple le cas des Etats-Unis : La Réserve fédérale a établi un cadre réglementaire stable et robuste et son processus de tests de résistance (Comprehensive Capital Analysis and Review ou CCAR) contribue à renforcer le niveau de gestion des risques et la discipline en matière de capital. Ces éléments confortent notre opinion plus favorable à l’égard des banques américaines en ce qui concerne les aspects de la comptabilité et de la gestion des risques. Néanmoins, ces établissements n’affichent pas encore d’amélioration durable dans leur culture et leur conduite des affaires, et beaucoup d’entre eux demeurent à la traîne de leurs homologues européens dans l’intégration des aspects ESG au niveau des politiques de souscription et de la sécurité des produits.

ESG heat map for major banks by region

Facteurs ESG importants pour les banques internationales

Dans notre évaluation ESG des banques, nous attribuons une note pour chacun de ces 11 facteurs et nous les compilons pour obtenir un score ESG global, pondéré selon l’impact de chaque facteur sur les investissements dans le secteur bancaire.

Gouvernance (60% du score ESG attribué par PIMCO aux banques internationales)

  • Culture et conduite professionnelle : vision prospective de la culture professionnelle interne de la banque et de sa performance éthique. Ce facteur tient compte d'indicateurs quantitatifs, tels que le volume et la gravité des procédures judiciaires et réglementaires, ainsi que d’informations plus prospectives comme la réputation de la banque sur le marché (par ex. : ses employés font-ils passer avant tout les intérêts de leurs clients ?) et les controverses récentes dont elle a pu faire l’objet (par ex. : la direction a-t-elle été tenue pour responsable quand un préjudice a été causé à des clients en raison de pratiques contraires à l’éthique ?).
  • Gestion des risques : notre avis sur l’attitude des dirigeants vis-à-vis de la prise de risque et la capacité de la banque à gérer ces risques tout au long du cycle. Nous analysons la manière dont les dirigeants équilibrent les objectifs de rentabilité à court terme avec les exigences de solvabilité à long terme, quels ont été le comportement du portefeuille de crédits et le taux de pertes sur plusieurs cycles conjoncturels, quel est l’appétit de la banque en matière de fusions-acquisitions, et nous déterminons si les objectifs fixés par la direction sont réalistes et atteints. Une grande banque peut très bien manifester un grand appétit pour le risque tout en entretenant une culture et une gestion des risques solides.
  • Comptabilité : critère visant à évaluer la « crédibilité » des publications financières de la banque. Nous avons tendance à éviter les établissements et les systèmes bancaires qui retardent la comptabilisation de créances douteuses pendant plusieurs années ou qui « optimisent » systématiquement les actifs pondérés du risque afin d’obtenir des ratios de fonds propres ou de distribution plus élevés. Souvent, notre évaluation varie autant d'un pays à l’autre que d’une banque à l’autre ; par exemple, au regard du critère comptable, les pays d’Europe périphérique sont historiquement moins performants que les Etats-Unis ou le Royaume-Uni, où la réglementation est plus rigoureuse et les publications par conséquent plus fiables.
  • Qualité du conseil d’administration : évaluation du leadership du conseil d’administration, de sa diversité, de son expertise et de l’historique de remplacement des administrateurs défaillants. Le cumul des fonctions de CEO et Président du conseil d’administration est un point négatif, tout comme de fréquentes citations à comparaître ou la poursuite d'une stratégie incohérente.
  • Capital humain : évaluation de la qualité des fonctions non exécutives via l’analyse des moyens mis en œuvre par la banque pour attirer et fidéliser les talents et leur fournir des formations qualifiantes et des opportunités de carrière.

Société (25% du score ESG attribué par PIMCO aux banques internationales)

  • Importance systémique : cette évaluation ne part pas nécessairement du principe qu’une grande banque d’importance systémique (« too big to fail ») doit être considérée avec un a priori négatif. Dans l’environnement réglementaire d'après-crise, les plus grandes banques sont souvent celles qui offrent le meilleur degré de protection à leurs créanciers du fait du durcissement des contrôles réglementaires et du rehaussement des exigences de fonds propres et de liquidité, même dans le contexte d’un éventuel renflouement par les créanciers (« bail-in »). L'importance systémique pèse uniquement sur notre évaluation ESG lorsque les activités de la banque engendrent des externalités sociales négatives, ce qui n’est selon nous plus le cas aux Etats-Unis ni dans la plupart des pays d’Europe.
  • Inclusion financière et intégration des facteurs ESG dans les politiques de souscription : évaluation des moyens déployés par les banques pour offrir des financements à des segments de marché défavorisés de manière sécurisée et saine (par exemple en évitant de s’exposer à des pertes ou à d'éventuelles sanctions réglementaires). Cette analyse tient compte de l’historique en matière d’infractions, mais elle se veut également prospective et intègre une évaluation du périmètre de l’engagement de crédit et de la gestion des risques liés à ces questions par la banque. Pour les établissements axés sur une clientèle non fortunée, nous examinons spécifiquement les bienfaits que leurs produits apportent aux clients sans nous concentrer uniquement sur leur rentabilité pour la banque.
  • Confidentialité des clients et sécurité des données : il s’agit actuellement d'un indicateur subjectif car peu de banques fournissent une documentation exploitable à ce sujet. En attendant que cette pratique se généralise, nous attribuons les meilleures notes aux sociétés ayant fait état d’investissements stratégiques dans la sécurité des données et n’ayant pas connu d’incident en matière de confidentialité. Au contraire, les entreprises ayant déjà été confrontées à ce type d'incident reçoivent une note moins élevée.

Environnement (15% du score ESG attribué par PIMCO aux banques internationales)

  • Impact du crédit en matière de développement durable : indicateur cherchant à se projeter au-delà du simple pourcentage statique des crédits octroyés aux secteurs dont l’impact environnemental est négatif. Nous analysons également les tendances des politiques de souscription, en cherchant notamment à définir si la banque tente de réduire son activité de crédit avec le secteur du charbon, si elle étend son activité de prêt au secteur des énergies renouvelables et si elle est impliquée dans des projets controversés.
  • Impact environnemental et plan en matière de développement durable : cette évaluation porte notamment sur le risque de crédit lié au dérèglement climatique dans le portefeuille de prêts. Les banques qui communiquent des objectifs détaillés en matière de développement durable et s’engagent publiquement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre obtiennent les notes les plus élevées. Une mention spéciale est accordée aux établissements les plus actifs dans la mise en correspondance de leurs activités de crédit avec des Objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals ou SDG).
  • Émission d’obligations vertes : ce critère bénéficie aux banques actives dans l'émission de « green bonds » (instruments obligataires finançant des projets à impact positif sur l’environnement) , soit dans le cadre de leur propre financement, soit pour le compte de leurs clients.

Intégration de l’analyse ESG dans la gestion de portefeuille

Les analystes crédit de PIMCO ont évalué jusqu’à présent plus de 1 700 émetteurs, dont plus de 400 dans le secteur financier, au regard de leur performance ESG. Les évaluations ESG figurent dans les rapports de recherche crédit aux côtés des notes internes et des recommandations d’investissement de nos analystes. Elles sont ainsi prises en considération par les gérants lorsqu’ils évaluent les investissements potentiels de tous les portefeuilles PIMCO, et pas seulement ceux des comptes ESG dédiés.

Les rapports ESG de nos analystes comprennent une appréciation descriptive, ainsi qu'une explication des facteurs clés susceptibles d’affecter la performance des investissements. Au fil du temps, ces évaluations contribuent à la structure des investissements de nos portefeuilles plus larges. Ainsi, à niveaux de spreads comparables et profils de risque fondamentaux similaires, un gérant de portefeuille généraliste pourra trancher en faveur de la société présentant le meilleur potentiel en matière d’ESG. La Figure 2 illustre le cadre dans lequel les gérants peuvent classer les sociétés selon leur potentiel d’investissement et leur valeur ESG : Investir dans les émetteurs présentant des valorisations attrayantes et des profils ESG robustes ; dialoguer avec ceux dont les valorisations sont intéressantes, mais le profil ESG moins convaincant ; alléger l’exposition aux sociétés dont la valorisation manque d’attrait malgré un profil ESG robuste, et vendre/éviter celles qui présentent à la fois des valorisations peu attrayantes et un faible profil ESG.

ESG-focused relative valuation for investment decisions

Principales conclusions : beaucoup de banques internationales sont intéressantes du point de vue ESG

PIMCO intègre une analyse ESG à son processus d’investissement actif dans les banques, afin de s’assurer que ses portefeuilles bénéficient d’une vision détaillée des facteurs extrafinanciers importants susceptibles d’affecter la performance du crédit sur le long terme.

Nos analyses les plus récentes confortent notre opinion de crédit positive à l'égard des grandes banques commerciales internationales, en raison des importants progrès réalisés sur les plans réglementaires et de la gestion des risques depuis la crise. Notre ambition est de poursuivre le dialogue avec les principaux établissements bancaires afin de les inciter à continuer d’améliorer leurs programmes de crédit social et durable, et dans la même optique, nous continuerons à encourager des améliorations sur le plan de la qualité des communications relatives au développement durable.

Chez PIMCO, notre initiative de développement durable vise à intégrer les principes ESG (environnement, société et gouvernance) dans l’ensemble de nos pratiques, et notre processus d'investissement comporte une analyse détaillée des grandes tendances qui sont au cœur du développement durable.

EN SAVOIR PLUS
L'auteur

Del Anderson

Analyste crédit

Afficher le profil

Latest Insights

Articles liés

Déclarations

Toronto
Corporation PIMCO Canada
199 rue Bay, bureau 2050,
Commerce Court Station
P.O. Box 363
CP 363, Toronto, ON, M5L 1G2,
416.368.3350

PIMCO Canada Corp. (199 rue Bay, bureau 2050, Commerce Court Station, CP 363, Toronto, ON, M5L 1G2) pourrait n’offrir ses services et produits que dans certaines provinces ou dans certains territoires du Canada et uniquement par l’intermédiaire de courtiers autorisés à cette fin. | PIMCO est une marque d’Allianz Asset Management of America L.P. aux États-Unis et ailleurs. ©2021, PIMCO.

L’investissement socialement responsable étant une pratique qualitative et subjective par nature, rien ne garantit que les critères employés ou le jugement exercé par PIMCO reflèteront les valeurs ou les convictions d’un investisseur. Les informations relatives aux pratiques de développement durable sont fournies volontairement par les entreprises ou dans des rapports rédigés par des tiers, dont l’exactitude et l’exhaustivité ne peuvent être garanties. L'évaluation par PIMCO de l’engagement des entreprises en matière de développement durable ou du déploiement par elles de pratiques responsables est par conséquent tributaire de ces informations. Les normes de responsabilité sociale varient en fonction des régions. Rien ne garantit l’efficacité de la stratégie et des techniques d’investissement socialement responsable. Les performances passées ne constituent pas une garantie ou un indicateur fiable des résultats futurs. Tout type d'investissement comporte des risques et peut perdre de sa valeur. Il est recommandé aux investisseurs de consulter leur professionnel de l'investissement avant de prendre toute décision en matière d'investissement.

Ce document contient les opinions du gérant, lesquelles sont sujettes à modification sans notification préalable. Le présent document est distribué à titre d'information uniquement et ne doit nullement être considéré comme un conseil en investissement ou une recommandation relative à quelque valeur mobilière, stratégie ou produit d'investissement que ce soit. Les informations contenues dans ce document proviennent de sources réputées fiables, mais ne sauraient être garanties. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit et il ne peut y être fait référence dans aucune autre publication sans permission écrite expresse. PIMCO est une marque d’Allianz Asset Management of America L.P. aux Etats-Unis et ailleurs. © 2017, PIMCO.

Key Takeaways From PIMCO’s ESG Investing Report
XDismiss Next Article