Blog

Conclusions de nos perspectives cycliques : Composer avec un faux risque d'inflation

L'économie mondiale mondiale devrait enregistrer un net rebond. L'inflation pourrait augmenter temporairement, mais l'essentiel de la hausse disparaîtra plus tard cette année.

Nos prévisions de référence tablent sur une nette reprise de l'activité mondiale ainsi que sur une inflation probablement inférieure aux objectifs des banques centrales encore une ou deux années, sans exclure une hausse temporaire dans les prochains mois.

Nos perspectives cycliques de ce printemps 2021 décrivent nos points de vue sur la croissance, l'inflation et les politiques monétaires à l'échelle mondiale, ainsi que leurs incidences probables pour les investisseurs sur les marchés au cours de l'année prochaine. Ce billet constitue une synthèse de nos points de vue.

Aperçu économique

Le rebond de la croissance mondiale en 2021 s'annonce probablement encore plus vigoureux que nous l'avions prévu dans nos perspectives cycliques de janvier. Les pouvoirs publics ont effectivement remis la main au portefeuille depuis, et l'accélération des efforts de vaccination devrait autoriser au cours des prochains trimestres la réouverture des activités de service, jusqu'à présent restreintes pour cause de pandémie.

Cependant, l'horizon nous réserve plus d'incertitudes qu’en temps normal, même si la récession à la suite de laquelle s'amorce ce cycle d'expansion ne provenait pas de déséquilibres économiques et financiers, mais de restrictions et de règles de distanciation sociale volontairement mises en œuvre.

À propos de l’inflation

Au cours des prochains mois, la conjonction d'effets de base, de la récente augmentation des prix de l'énergie et de l'ajustement des prix dans les secteurs potentiellement les plus concernés par un rebond de l'activité risque effectivement d'alimenter une hausse significative des taux d'inflation d'une année sur l'autre. Toutefois, nous prévoyons que la tendance s’inverse en bonne partie plus tard cette année, le plein-emploi demeurant hors de portée à court terme, en dépit des anticipations d'un net redressement du marché du travail. Dans l'ensemble, nous prévoyons donc dans nos perspectives de référence une inflation de base inférieure aux objectifs des banques centrales dans la plupart des économies développées en 2021 et en 2022.

Plusieurs aspects justifient toutefois de ne pas totalement écarter le risque d'une hausse de l'inflation. À l'inverse, des facteurs déflationnistespourraient se matérialiser si les sociétés intensifiaient leurs efforts d'automatisation et de numérisation en réponse à la pandémie, ou si le gonflement actuel des prix des actifs débouchait sur une correction massive.

Enjeux au niveau des placements

Les investisseurs doivent privilégier la flexibilité et la liquidité de leur portefeuille afin de pouvoir réagir aux événements qui se présentent dans un contexte probablement aussi délicat que volatil pour les placements. Nous estimons que les obligations continueront à créer de la valeur tout en offrant une excellente couverture pour les actifs à risque en termes de répartition générale de l'actif.

Nous tenons à ne pas nous éloigner exagérément du positionnement de référence en termes de sensibilité à la variation des taux d'intérêt, lesquels ayant renoué avec des niveaux plus raisonnables après les récents mouvements sur les marchés. Ainsi, nous comptons bien refléter ce positionnement au Royaume-Uni, en Europe et au Japon, compte tenu de l'accentuation que nous avons déjà constatée aux États-Unis, dans une optique pertinente de diversification mondiale.

À notre avis, les titres adossés à des créances hypothécaires (TACH) non garantis continuent de renfermer de la valeur, tout comme d'autres produits structurés à l'échelle mondiale, notamment dans le secteur résidentiel au Royaume-Uni (en tout cas en comparaison d'obligations de sociétés génériques au comptant) et présentent d'excellentes caractéristiques défensives.

En ce qui concerne les instruments de crédit, les indices sur les swaps de défaut de crédit reflètent à notre avis une valeur et une liquidité attrayantes en comparaison avec les obligations de sociétés au comptant, dans la plupart des cas.Nous entrevoyons des occasions attrayantes se profiler dans l’immobilier, les industries, l'aéronautique et certaines banques ou sociétés financières, ainsi que dans les autres secteurs qui profiteront le plus de la reprise à l'issue de la COVID. Nous continuerons probablement de suivre attentivement ces occasions dans nos stratégies axées sur les instruments de crédit.

Dans les portefeuilles à répartition de l'actif, nous comptons conserver une surpondération des actions, en préférant les secteurs cycliques à ceux de nature plus défensive. La sélection des secteurs et des titres demeure cruciale et nous favorisons ceux qui bénéficieront des mesures de relance budgétaire, de la reprise cyclique, et des perturbations technologiques séculaires.De plus, nous continuons de privilégier les marchés boursiers des États-Unis et de l'Asie, car ils se remettront vraisemblablement plus rapidement de la pandémie et bénéficieront du soutien des finances publiques.

Nous entrevoyons une légère appréciation des matières premières, grâce à l'accélération de la croissance mondiale, aux investissements dans les infrastructures et, de façon générale, du niveau relativement faible des stocks à l'heure actuelle.Cependant, les hausses de prix s'avéreront à notre avis relativement limitées en cumul.Nous ne croyons pas à l'amorce d'un nouveau super-cycle pour les matières premières, l'offre et la demande restant dans l'ensemble relativement équilibrées dans la plupart des marchés.

Pour de plus amples renseignements sur l’économie mondiale en 2021 et les conséquences sur les placements, veuillez consulter le texte intégral de nos Perspectives cycliques : « Composer avec un faux risque d'inflation ».

Joachim Fels est le conseiller économique mondial et Andrew Balls est CIO, Revenu fixe mondial, chez PIMCO.

L'auteur

Joachim Fels

Conseiller économique mondial

Andrew Balls

CIO mondial des placements en titres à revenu fixe

Articles liés

Déclarations

Toronto
Corporation PIMCO Canada
199 rue Bay, bureau 2050,
Commerce Court Station
P.O. Box 363
CP 363, Toronto, ON, M5L 1G2,
416.368.3350

PIMCO Canada Corp. (199 rue Bay, bureau 2050, Commerce Court Station, CP 363, Toronto, ON, M5L 1G2) pourrait n’offrir ses services et produits que dans certaines provinces ou dans certains territoires du Canada et uniquement par l’intermédiaire de courtiers autorisés à cette fin. | PIMCO est une marque d’Allianz Asset Management of America L.P. aux États-Unis et ailleurs. ©2021, PIMCO.

Les rendements passés ne constituent pas une garantie ou un indicateur fiable des résultats futurs.

Tous les placements comportent un risque et peuvent perdre de la valeur. Investir sur le marché obligataire comporte certains risques, y compris des risques associés au marché, aux taux d’intérêt, aux émetteurs, à la solvabilité de l'émetteur, à l'inflation et à la liquidité. La valeur de la plupart des fonds et stratégies obligataires est affectée par les fluctuations des taux d'intérêt. Les obligations et stratégies obligataires ayant des durées plus longues tendent à être plus sensibles et plus volatiles que celles ayant des durées plus courtes. En général, le cours des obligations baisse lorsque les taux d'intérêt montent et le contexte actuel de taux faibles augmente ce risque. Les réductions actuelles des capacités des contreparties obligataires pourraient contribuer à diminuer la liquidité du marché et à en augmenter la volatilité. La valeur de rachat des placements en obligations peut être inférieure ou supérieure à leur valeur originale. Les titres adossés à des crédits hypothécaires ou à des actifs peuvent s’avérer sensibles aux variations de taux d’intérêt ou au risque de remboursement anticipé et, même s’ils sont généralement soutenus par un gouvernement, un organisme public, ou un garant privé, il n’y a aucune assurance que celui-ci pourra respecter ses obligations. Les titres à revenu fixe de sociétés sont assujettis au risque que l'émetteur ne soit pas en mesure d'effectuer le paiement du capital et des intérêts. De plus, ils sont exposés au risque lié à la volatilité du prix en raison de certains facteurs, comme la sensibilité aux taux d'intérêt, la perception du marché quant à la qualité de crédit de l'émetteur et la liquidité du marché dans son ensemble. L'investissement dans des titres libellés en devise étrangère et/ou domiciliés à l'étranger peut entraîner des risques plus élevés en raison des fluctuations de change et des risques économiques et politiques potentiellement plus élevés dans les marchés émergents. Les devises peuvent fluctuer de façon significative durant de courtes périodes et diminuer les rendements d'un portefeuille. La qualité de crédit d'un titre ou d'un groupe de titres ne garantit en rien la stabilité ou la protection du portefeuille dont ils font partie. Un swap sur défaillance de crédit (SDC) est un accord négocié hors cote entre deux parties qui s'échangent le risque de crédit sur des titres à revenu fixe; il s'agit de l'instrument dérivé de crédit le plus largement utilisé. La valeur des actions peut diminuer en raison de la conjoncture sectorielle, économique ou boursière, perçue ou réelle. Les matières premières sont exposées à des risques plus élevés, notamment des risques politiques, réglementaires, liés au marché ou aux conditions naturelles.

Les opinions formulées à propos des tendances des marchés financiers ou des strat��gies des portefeuilles sont basées sur la conjoncture, laquelle évolue. Il n’existe aucune garantie que ces stratégies de placement seront efficaces dans toutes les conjonctures ou qu'elles seront adaptées à tous les investisseurs. Chaque investisseur devrait examiner sa capacité à investir à long terme, même en période baissière sur les marchés.Les investisseurs devaient consulter leur conseiller en placement avant de prendre une décision de placement. Les hypothèses et perspectives de rendement peuvent changer sans préavis.

Les prévisions, estimations et certaines informations contenues aux présentes sont basées sur des recherches exclusives et ne doivent pas être considérées comme des conseils en matière de placement ou des recommandations relatives à une stratégie particulière de titres ou de produits de placement. Aucune garantie n'est donnée quant à l'atteinte des résultats.

XDismiss Next Article